Auto-entrepreneur : Meilleur statut pour débuter en infopreneur

En tant qu‘infopreneur, le meilleur statut pour débuter est auto-entrepreneur.

Meilleur Statut Infopreneur Auto-Entrepreneur
Meilleur Statut Infopreneur Auto-Entrepreneur

Il a de nombreux avantages et peu d’inconvénients.

Les obligations du statut sont faibles.

La paperasse est vraiment limitée. Personnellement, je suis pas loin de la phobie administrative, mais je trouve que vraiment c’est très simplifié et cela me va très bien.

Nous ne sommes pas non plus écrasés par les taxes.

Tant que vous ne dépassez pas les plafonds autant rester auto-entrepreneur !

Les avantages du statut

Il y a beaucoup d’avantages !

Pour moi, le plus important, est que niveau administratif, c’est très simple et tout en ligne ou via une application !
Le site de l’URSAFF, ici, vous faites tout en ligne.

Logo Auto entrepreneur by

Il n’y a que la cotisation foncière des entreprises (CFE), une fois par an, avant mi-décembre à faire sur le site des impôts. Vous êtes exonéré la première année et si votre chiffre d’affaire ne dépasse pas 5000 euros actuellement.

Niveau imposition, forcément il y en a mais c’est bien en dessous d’une entreprise classique qui verse autour de 50% du chiffre d’affaire en impôt.

Niveau comptabilité, pas besoin d’un comptable, vous avez juste à tenir un livre de recette. Un simple fichier Excel avec chaque paiement est suffisant.

Tant que vous êtes au dessous du plafond de TVA (qui évolue chaque année), vous ne devez pas récupérer de TVA, ce qui fait que vous gagnez 20% de plus. Ou que vos produits sont 20% moins chers.

Les inconvénients

Je vois deux inconvénients à ce statut.

Imposé sur le chiffre d’affaire

Le premier, c’est que vous êtes imposé sur votre chiffre d’affaire.
Donc si vous avez beaucoup de frais, ce n’est pas un statut pour vous.
Mais en tant qu’info-preneur, nous avons des frais, mais ce n’est rien comparé à d’autres activités.

Imposé sur le chiffre d’affaire, cela veut dire que les taxes sont calculé sur l’argent de nos ventes mais que nous ne pouvons pas déduire ce que cela nous coûte.

Par exemple, je vends une formation en ligne à un client 100 euros qu’il paye via Paypal.
Je ne reçois que 97,5 euros sur mon compte.
Mais je déclare et paye des taxes sur 100 euros.
Je ne peux pas non plus enlever mes abonnements d’auto-répondeur, d’hébergement de formations, …

Dans le cas ou vous avez un affilié pour vos ventes et que vous lui offrez 30%.
La encore vous devez déclarer 100% dans votre CA, vous ne pouvez pas enlever les 30% que vous donnez à votre affilié.
Donc auto-entrepreneur, n’est vraiment pas le bon statut si vous faites vos ventes avec de l’affiliation.

Vos achats sont TTC

Les achats que vous faites, par exemple votre hébergement, votre abonnement d’auto-répondeur, vous payez tout Toutes Taxes Comprises (TTC). Vous ne pouvez pas récupérer la TVA.

C’est un peu logique, car vous ne la collectez pas non plus.

Par contre, si vous avez dépassé le plafond de TVA, vous la collectez donc et je pense que vous pouvez récupérer la TVA de vos achats.
Mais c’est à confirmer et je vous conseille de rester en dessous du plafond de TVA vu le peux de dépense que nous avons.

Les obligations

Là encore, vous avez finalement très peu d’obligations.

Vous devez bien évidemment déclarer vos revenus chaque mois ou chaque trimestre, c’est à vous de choisir au moment de votre création de société (auto-entreprise).
Personnellement, je vous conseille de le faire trimestriellement, c’est suffisant et moins contraignant.

Vous devez tracer l’ensemble de vos revenues d’auto-entrepreneur dans un document.
De mon coté, j’ai fait un fichier Excel ou je note chaque entré d’argent :

Autoentrepreneur : mon fichier de compte
Autoentrepreneur : mon fichier de compte

Dans ce document, vous devez lister les recettes avec le montant d’origine, le mode de règlement et les références des pièces justificatives (factures).

Vous devez avoir un compte en banque séparé.
Mais pas besoin que ce soit un compte pro.
De mon côté, j’ai crée un compte Boursorama (en savoir plus) que j’ai créé pour l’occasion et c’est parfait car aucun frais !

Sur vos factures, vous devez indiquer la mention « TVA non applicable, art. 293 B du CGI » car vous ne collectez pas la TVA et le numéro de Siren. Ces factures doivent être gardées 10 ans après la clôture de l’exercice.

Comment devenir auto-entrepreneur

Tout ce fait en ligne, c’est gratuit et fait en moins d’une heure.

Le site pour se déclarer est ici

Autoentrepreneur : créer son auto-entreprise
Autoentrepreneur : créer son auto-entreprise
Autoentrepreneur : les étapes de créations de son entreprise
Autoentrepreneur : les étapes de créations de son entreprise

Les différentes étapes de la création d’auto-entreprise :

  1. Crée son compte sur le site de l’URSSAF
  2. Compléter sa déclaration sur le site de l’URSSAF
  3. Attendre ses documents reçus par voie postale (environ 1 mois)
  4. Vous pouvez produire vos factures avec toutes les informations nécessaires

Lors de votre déclaration, vous allez devoir choisir le code d’Activité Principale Exercée (APE) de votre entreprise.
Vous pouvez trouver toute la liste sur ce site.
De mon coté, étant infopreneur , j’ai choisi une activité de conseil en systèmes et logiciels informatiques (6202A). Car sur mon blog principal, je conseille mes lecteurs sur les équipements nécessaires à leur réseau informatique et que dans ce blog, je conseille principalement des logiciels.
En fonction de votre activité, il faudra vous orienter vers le code APE le plus adapté, souvent du conseil en temps qu’infopreneur, je pense.
D’ailleurs, dites moi en commentaire votre activité et le code que vous avez choisi.

Vous avez 45 jours à compter du dépôt de la déclaration de création ou de reprise d’activité pour le faire votre demande d’exonération ACRE (Aide aux Créateurs ou Repreneurs d’une Entreprise).
L’ACRE, vous permet de diminuer vos cotisations sur la première année.
La demande d’ACRE est aussi à faire sur le site de l’URSSAF.

Déclarer son chiffre d’affaire

Pour déclarer son chiffre d’affaire, il vous suffit de vous connecter sur le portail URSSAF et de vous authentifier (en haut à droite).

Vous arrivez ensuite sur votre espace personnel :

Autoentrepreneur : Déclarer et payer vos cotisations
Autoentrepreneur : Déclarer et payer vos cotisations

Pour les charges sociales sont de l’ordre de 25% de votre chiffre d’affaire pour les services et de moitié moins pour la vente de marchandises.

Vous pouvez déclarer une fois par mois ou une fois par trimestre, c’est vous qui choisissez à l’inscription. Par exemple, je déclare chaque trimestre terminé, donc en Avril, en Juillet, en Octobre et en Janvier.

Vous payez au même moment vos charges sociales.
Le prélèvement est fait au début du mois suivant.

Si vous avez choisi le prélèvement libératoire à la création de votre auto-entreprise, vous payerez directement les 2,2% (pour les services en tant qu’infopreneur) d’impôts supplémentaires. Sinon vous payez au moment des impôts sur les revenues avec un abattement de 34% de votre CA.

Les plafonds

En tant qu’auto-entrepreneur, vous avez plusieurs plafonds à surveiller.

Je vous donne les grandes lignes en dessous mais si vous souhaitez plus de précisions, vous pouvez allez ici.

Plafond de CA

Le plafond de chiffre d’affaire est la limite que vous ne devez pas dépasser pour rester avec le statut d’auto-entrepreneur.

Pour les services, il est actuellement de 72 600 € HT en 2021.

Si vous dépassez 2 ans de suite ce montant, vous allez recevoir un courrier de l’administration, vous signalant votre passage en Entreprise Individuel et la fin de votre auto-entreprise.

Ce qui implique que vos droits et obligations sont totalement différentes.

Plafond de TVA

Le plafond de TVA est la limite que vous ne devez pas dépasser si vous ne voulez pas collecter la TVA sur vos services / produits.

Je vous encourage à bien surveiller ce montant de 34 400 € HT en 2021.

Attention, car si votre CA dépasse ce montant 2 années de suite, vous devrez ensuite collecter la TVA à partir de l’année suivante.

Et si par contre, vous dépasser 36 500 € HT (en 2021), vous devez collecter la TVA immédiatement sur toutes les ventes qui ont été faite le mois de passage et donc renvoyer des factures à tous vos clients du mois !

Faites donc super attention à ces deux paliers, car cela peut vraiment être gênant.

Auto-entrepreneur le meilleur statut pour les inforpreneurs qui débutent ?

Oui, sans aucune hésitation !

Il y a tellement d’avantages.

Un de plus que je ne vous ai pas dit, quand vous ne faites pas de CA, vous déclarez quand même 0 mais vous ne payer rien.

La ou, il faut rester vigilant est le plafond de TVA pour moi.
Si vous devez la collecter, le statut devient tout de suite moins intéressant.
Et il faut à mon avis réfléchir à changer de statut.

Et vous qu’avez-vous choisi en code APE ou qu’allez-vous choisir ?
Dites-le-moi en commentaire !

Cet article a 14 commentaires

  1. Stef

    Génial ! Merci pour cet article enregistrés dans mes favoris! Il va m’être très très utile au moment d’ouvrir mon AE;-) Tout est expliqué simplement, encore merci !

    1. Morgan

      Merci ça fait plaisir !

  2. Pierrick

    Merci Morgan, ton article résume bien tout ce qu’il faut penser avant de se mettre auto-entrepreneur. Une question : peut-on se déclarer en activité secondaire et passer en principale quelques mois après ? Et vice-versa ?

    1. Morgan

      Pierrick, tu souhaites intervertir ton activité principale avec la secondaire ?
      Genre tu pensais faire plus de services et finalement tu fais plus de ventes de marchandises ?
      Si c’est cela, tu peux changer ton code APE, en contactant l’URSSAF et voir avec eux.
      D’ailleurs, je pose également la question de faire cette démarche.

      1. Pierrick

        Désolé, je n’ai pas été assez clair dans ma question. Je souhaite vendre du coaching sportif à distance avec mon blog mais je doute que le chiffre d’affaire soit conséquent, au début, pour me dégager un salaire. Je commence prochainement un emploi à côté, avec une mutuelle d’entreprise. Ma question est : Le jour où je ne serai plus dans cette entreprise et que je voudrai me consacrer entièrement au coaching, dois-je rester en activité secondaire ou dois-je passer en activité principale ?

        1. Morgan

          Pierrick, désolé du coup, je ne connais pas la réponse 🙁
          Par contre, c’est le régime social de l’activité principale qui rembourse les frais de santé, du coup en auto-entrepreneur, je ne sais pas si on est bien couvert.

  3. Kevin Detem

    Merci pour toutes ces précisions! Je pense qu’on a plus ou moins la même chose en Belgique avec le statut d’indépendant…
    Je dois juste vérifier les plafonds 🙂

    Merci pour l’article!

    1. Morgan

      Je pense qu’indépendant en Belgique, il faut un comptable déjà.

  4. Arthur

    Ça tombe bien, je suis en plein dedans !
    Au niveau du livre de recette, quelle sont les obligations, exactement ? Juste date/client/montant ?

    1. Morgan

      De mon coté, je ne mets pas les coordonnées du client.
      J’ai juste date / montant / produit ou service / commentaire
      Il me sert à faire chaque trimestre ma déclaration à l’URSSAF.

  5. En effet, c’est un statut simple qui permet surtout de ne pas devoir payer quoi que ce soit si l’on fait 0 € de CA. Ce qui n’est nullement le cas des autres status.

    1. Morgan

      En effet, si CA = 0 alors Rien à payer.
      Le point fort c’est vraiment la simplicité du statut.

  6. Y-Lan

    Super article, très clair pour débuter en micro ! Ce serait top un article sur le premier dépassement de TVA puis sur le dépassement du 2e plafond. Cela peut arriver plus vite que prévu.

    1. Morgan

      Au dépassement du premier dépassement de TVA, rien ne change.
      Par contre au deuxième plafond, tu dois facturer la TVA dès le début mois de dépassement.
      Donc refaire les factures faites, les renvoyer, … c’est bien chiant.
      Et si cela t’arrive 2 années consécutives, tu es viré 😀

Laisser un commentaire